Journal de bord au Musée bleu

Le Musée Départemental Arles Antique a accueilli onze jeunes de 12 à 17 ans pendant une semaine de stage à la Toussaint 2015. Ces ateliers, co-animés par Mise à jour et T’es in t’es bât en collaboration avec l’Addap 13, participaient à la programmation du festival Octobre numérique coordonné par la Ville d’Arles.

« T’es où? Tu fais quoi? » pour se raconter dans un musée archéologique

Ces questions utilisées instinctivement avec nos téléphones portables interrogent notre rapport avec l’espace et le temps. Le musée archéologique a souhaité les mettre en perspective avec les jeunes Arlésiens : « Qui a habité ici il y a 2000 ans? Quelles étaient leurs activités quotidiennes? Qu’est-ce qui fait société? Et toi, t’habites où? Tu fais quoi? Qu’est ce qui est important pour toi ici? Qu’est-ce tu aimerais voir ici demain? »

S’approprier les lieux de la presqu’île au muséeVisite Musée

La découverte du musée et de ses alentours s’est déroulée en deux jours. Le premier jour, la médiatrice du musée a présenté des objets des collections qui parlent de la société arlésienne antique, de ses activités, de croyances et de créativité.

A la suite de la visite, les jeunes ont parcouru la presqu’île du cirque romain en jouant à une chasse au trésor selon des règles de géocaching. Ils ont appris à utiliser les coordonnées GPS et à se déplacer avec leur smartphone. Ils ont saisi la relation entre le musée et le site du cirque romain en traversant l’histoire et la géographie mouvementées de la presqu’île.

Géocaching 3 Géo 4Geocaching 2

La première journée s’est terminée par une expression subjective sur la cartographie de la presqu’île. Chacun a géolocalisé un élément qui l’a marqué dans l’atelier et chacun a représenté à sa façon le plan de la presqu’île.

 

 

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa deuxième journée a commencé par une balade sensorielle les yeux bandés à l’extérieur du musée. Le groupe s’est réparti en binôme avec dans chaque paire un « aveugle » et un guide. Le parcours en extérieur amenait le groupe à traverser des lieux ouverts et fermés autour du musée et à partager des moments insolites en évoquant les 9 muses et la Grande déesse.

La carte d’orientation sonore a permis à chacun de reprendre ses esprits et de travailler intimement l’écoute. Saviez-vous que le son se déplace?

SON et Autoportrait : présentation des acteurs

Les jeunes ont travaillSon 2 minié en 3 groupes pour réaliser des portraits sonores. Chacun a préparé son autoportrait à partir des questions « T’es qui? T’es où? ». Avec « Tu fais quoi? », ils ont dessiné une carte mentale de leur quotidien qui servait de support à l’interview. Au début, c’est un peu dérangeant de s’entendre parler devant tout le groupe, mais finalement on s’y fait plutôt bien !

atelier mdaa 2 miniLes contenus créés au cours de cet atelier sont édités sur une première carte interactive en ligne. Chacun a pointé un « marker » sur la cartographie d’Arles et y a édité son portrait avec les matériaux disponibles (photo, carte, texte, son).

La mise en scène des portraits pose de nombreuses questions : Selfie or not selfie? Comment se qualifier en quelques mots? Se prendre au sérieux ou s’inventer? Garder la spontanéité, couper les tics de langage?

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *